Votre sujet de discussion

Vos commentaires, avis et questions ont leur place ici.

4 Comments

  1. J’ai été placée vers 12 ans alors que mon père me menaçait de me placer au foyer des orphelins de Molenbeek St Jean en Belgique. Mon parrain est intervenu et je fus placée dans la petite classe du Bon pasteur de Bruxelles. J’y suis restée 3 ans et ensuite les religieuses convainquirent mon parrain que je n’avais rien à faire là. Le 30 juin de cette année là, je fus renvoyée chez mon père et la nuit même, prenant mon petit-frère par la main, me suis rendue chez mon parrain; je ne voulais pas vivre avec mon père brutal et violent qui nous battaient mes frères et moi comme du plâtre. Le lendemain je fus reçue par une juge de la jeunesse qui estima que l’autorité parentale était mal protégée en Belgique et fus placée au Bon Pasteur de Namur.
    Ce fut une toute autre histoire celle-là.
    J’étais ignorante de tout et me suis retrouvée plongée dans un environnement étonnant : filles prostituées, droguées, délinquantes, graves problèmes familiaux genre inceste… . Une véritable école de vie ! Les religieuses nous traitaient de putes. Bref l’ambiance était plutôt électrique. J’y suis restée 2 mois mais comme il s’agissait des vacances d’été, nous les avons passé à Rochefort… heureusement… et la veille de la rentrée scolaire, suite à la promesse de me discipliner, j’étais renvoyée chez mon père. A la fin de cette année là, un changement de juge de la jeunesse s’opéra. Il voulut avoir de nos nouvelles et il en eut. Je sentis tout de suite que cet homme allait me protéger. Je lui ai donc signifié que je ne voulais pas rentrer chez moi et que s’il l’exigeait, il m’aurait devant son bureau jusqu’à ce que je sois placée. Ce qu’il fit dans un home tout ce qu’il y a de comme il faut à Uccle. Le placement me permit d’étudier et de quitter un milieu familial anxiogène et toxique. Je ne remercierai jamais assez ce juge Verlinden de m’avoir écoutée. Il a sauvé ma vie.
    J’ai 65 ans aujourd’hui et ne regrette en rien cette période; sauf peut-être le passage au BP de Namur.

  2. Bonjour, avec mes collègues nous sommes étudiantes en Master 2 de Psychologie clinique à l’Université Paris 8 et nous intéressons à la question des ressources déployées par une personne placée lors de son enfance. Pour ce faire, nous aimerions interviewer 2-3 personnes à ce sujet via un mini questionnaire. Certaines personnes d’entre vous seraient-elles partantes? Je vous laisse mes coordonnées afin que vous me contactiez.

    Merci d’avance
    Cordialement
    Mme HAMZAOUI Shéerazad
    M2 Psychologie Clinique parcours psychothérapies
    Paris 8 Saint-Denis

  3. Bonjour,
    Je m’appelle Laura, et j’ai été placé en famille d’accueil durant mon enfance pour des raisons que je ne vais pas expliquer. J’ai aujourd’hui 19 ans bientôt 20 et j’ai pu profité du contrat jeune majeur dont on m’avait fait l’éloge, en particulier sur les aides financières, car à l’heure actuelle mes seules rentrés d’argent sont les bourses (échelon 7). Ma mère n’a pas assez d’argent pour m’aider alors je me débrouille seule.
    J’ai pu recevoir des bons de commande (de la part du CDAS pour lequel j’étais relié) afin de faire mes courses et ce jusqu’à l’obtention de mes bourses, cela a duré environ 1 mois et demi l’année scolaire dernière.

    J’ai ensuite demandé un contrat jeune majeur de 6 mois afin de pouvoir profité de leur aide pour effectuer code et permis sans avoir à tout payer seule.
    Résultats: Ces raisons ne sont pas suffisantes pour prolonger le contrat car il sert tout d’abord je site “pour aider à remplir des papiers ou renvoyer des courriers”.

    A l’heure actuelle (1 ans plus tard) j’économise mes bourses pour finir de payer mon permis et j’espère me payer une voiture.

    Est-ce que c’est normal ?

    PS: J’ai essayé de me renseigner sur des aides et il est possible d’en obtenir fin 2021 si cela se concrétise.

    PS 1: Pour certains jeunes qui ne sont pas au courant: certaines région proposes à des étudiants (pas uniquement ceux de l’aide social à l’enfance) de recevoir une somme de 500€ durant l’année de vos 18 ans avec le Pass culture. (Malheureusement ma région ne le fait pas alors je n’ai pas pu les recevoir)

    • Bonjour, J’espère que tu trouveras le moyen de t’en sortir, je ne connais pas la réponse à ta question. Peux-tu demander conseil à un élu local, ton maire ou une autre personne qui pourrait trouver une réponse ou une solution? L’idéal est peut-être de trouver une personne qui pourra trouver les infos et éventuellement jouer un rôle positif pour la résolution de ton souci. Le Webmaster

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*